VMC, chauffage : comment s'y retrouver ?

Plomberie

Comment chauffer sa maison ?

Choisir un mode de chauffage se place généralement dans un contexte global qui tend à diminuer sa facture de chauffage et à réduire les émissions de CO2 : tout conduit à envisager la rénovation énergétique de son habitat dans son ensemble, et donc à faire évoluer le système de chauffage de son habitation. Il faut toutefois de la méthode pour aborder ce type de projet.

VMC, chauffage : comment s'y retrouver ?

Des équipements pour répondre à des besoins

Il faut tout d’abord garder à l’esprit que les différentes dimensions du bâtiment ne fonctionnent pas indépendamment les unes des autres. L’isolation a un effet sur le chauffage, qui a des conséquences sur la ventilation… Bref, tout va de pair. Rénover énergétiquement son logement, c’est donc se poser les bonnes questions au démarrage du projet.

Une première étape de réflexion est d’autant plus nécessaire que nous sommes tous les jours sollicités pour acheter des produits révolutionnaires : panneaux photovoltaïques ou solaires, pompes à chaleur, géothermie… Ces solutions sont souvent très efficaces et performantes, mais il faut déterminer les besoins avant de choisir les équipements. En effet pourquoi envisager de changer le mode  de chauffage si votre maison est mal isolée. Imaginez que les déperditions thermiques de votre maison soient de l’ordre de 40%, le premier remède sera donc bel et bien de repenser l’isolation de votre toit, de vos murs ou de vos portes et fenêtres. La puissance de chauffage nécessaire alors, n’en sera que plus modeste.

L’ancien revêtement de façade

Avec le temps, l’ancien revêtement progressivement se décolle, cloque ou ternit ou présente des salissures importantes. Ces défauts empêchent l’adhérence d’une nouvelle épaisseur (décollement, reliefs…), il faut décaper. Dans les cas ou l’accroche est bonne vous pouvez mettre en œuvre peinture ou enduit.

Une méthode simple pour vérifier l’état de l’ancien revêtement est de tracer sur la façade cinq lignes verticales et cinq lignes horizontales, dessinant ainsi vingt-cinq petits carrés. Si 80 % des carreaux restent adhérents, le revêtement est en bon état.

Un diagnostic de façade et de structure

Il n’est pas toujours évident d’identifier par soi-même la cause des problèmes que connaît sa façade. Il ne faut pas hésiter à faire appel à un professionnel de la rénovation. Vous pouvez vous tourner vers une entreprise de maçonnerie ou un façadier, qui délivrera son analyse avant d’établir le devis. Vous pouvez également, dans les cas les plus complexes, faire appel à une entreprise spécialisée dans le diagnostic de façade. Il vous en coûtera un peu plus cher, mais vous êtes certain de réaliser les travaux adaptés à l’état réel de votre façade. Plusieurs organismes proposent ce type de prestation.